Bienvenue sur le Forum du P.S.E

Forum du Partage Solidarité et Entraide
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici

Partagez | 
 

 Quand Renault anticipait le suicide de ses cadres accusés à tort d'espionnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierrot
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 28/03/2011
Age : 73
Localisation : Hérault

MessageSujet: Quand Renault anticipait le suicide de ses cadres accusés à tort d'espionnage   Sam 13 Oct 2012, 12:12

EXCLUSIF - Ce sont des documents très embarrassants pour Renault, que révèlent France Info et France Inter : un échange de mails au sein du service communication du constructeur, au moment où a éclaté, en janvier 2011, la fausse affaire d'espionnage qui avait conduit au licenciement de trois cadres, trois salariés accusés à tort et sans preuve tangible. A ce moment-là, Renault avait prévu de communiquer sur le possible suicide de ces cadres.


Le stand Renault au salon de l'Auto de Genève © Maxppp PHOTOPQR/L'ALSACE/Lionel Vadam

Ces documents ont été saisis par les policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur lors d'une perquisition il y a quelques mois au siège de Renault. Ils proviennent de la boîte mail de Frédérique Le Grèves, ancienne directrice de la communication du constructeur, devenue depuis le 17 octobre dernier, la chef de cabinet du président du groupe, Carlos Ghosn.

Le lundi 10 janvier 2011, c'est le branle-bas-de combat au siège de Renault à Boulogne-Billancourt. L'armée de communicants du constructeur est sur le pont, prête à affronter la tempête médiatique, politique et peut-être économique qui s'annonce après la révélation d'un scandale d'espionnage qui touche le groupe. Une réunion de crise se tient dans la soirée. La direction du constructeur vient de travailler sur les "éléments de langage" et la stratégie à adopter : le 11 janvier, les trois cadres accusés d'espionnage (à tort, mais cela Renault ne le sait pas encore) seront convoqués au siège de la marque au losange pour un entretien préalable au licenciement, puis, le 12 janvier, Renault déposera plainte pour espionnage.

Dans la nuit de 10 au 11, à l'issue de cette réunion de crise, la patronne de la communication du constructeur, Frédérique Le Grèves, adresse un mail –intitulé "confidentiel"- à des attachés de presse de Renault et des communicants de sociétés extérieures. Elle donne l'instruction à des collaborateurs de préparer une déclaration toute prête si...


Lire l' article
Revenir en haut Aller en bas
http://notresesame.forumgratuit.org/
 
Quand Renault anticipait le suicide de ses cadres accusés à tort d'espionnage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...
» Quand un instit...
» Les produits bébé : jusqu'à quand ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le Forum du P.S.E :: ACTUALITES (France , Europe , Monde ) :: ACTUALITES :: France-
Sauter vers: